Accueil ATM  >  Développement durable et solidaire


NOTRE DÉMARCHE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ET SOLIDAIRE


Notre démarche de développement durable et solidaire

Un engagement suppose une mise en gage. Pour la conduite du projet ATM, actes et méthodes entrent en garantie de l’application de la Déclaration de missions et valeurs.

En cohérence avec la mise en oeuvre de l’Agenda 21 des Trans, à partir de 2005, et la signature de la Charte des festivals bretons engagés pour un développement durable et solidaire, en 2007, l’Association Trans Musicales réaffirme, par la double certification ISO 20121 (2013-2016 et 2016-2019) de son système de management responsable, sa volonté de parachever son engagement d’acteur culturel oeuvrant à la rencontre entre artistes et publics dans le domaine du spectacle vivant.

L’épreuve du temps, l’expérience du quotidien montrent que les convictions ne suffisent pas dans l’exercice d’un métier ; elles doivent déployer une pensée dans une logique d’écosystème. Ainsi est née notre réflexion sur le fond et la forme ou, plus directement, le projet et la manière de le faire. Par analogie entre biodiversité et diversité culturelle, nous avons choisi de pratiquer la philosophie développement durable car elle présente une pensée « science-sans-conscience-n’est-que-ruine-de-l’âme », concrétisée en démarche et tente ainsi de réconcilier paroles et actes.

Un engagement suppose une mise en gage. Pour la conduite du projet ATM, actes et méthodes entrent en garantie de l’application de la Déclaration de missions et valeurs.
En cohérence avec la mise en oeuvre de l’Agenda 21 des Trans, à partir de 2005, et la signature de la Charte des festivals bretons engagés pour un développement durable et solidaire, en 2007, l’Association Trans Musicales réaffirme, par la double certification ISO 20121 (2013-2016 et 2016-2019) de son système de management responsable, sa volonté de parachever son engagement d’acteur culturel oeuvrant à la rencontre entre artistes et publics dans le domaine du spectacle vivant.


L’épreuve du temps, l’expérience du quotidien montrent que les convictions ne suffisent pas dans l’exercice d’un métier ; elles doivent déployer une pensée dans une logique d’écosystème. Ainsi est née notre réflexion sur le fond et la forme ou, plus directement, le projet et la manière de le faire. Par analogie entre biodiversité et diversité culturelle, nous avons choisi de pratiquer la philosophie développement durable car elle présente une pensée « science-sans-conscience-n’est-que-ruine-de-l’âme », concrétisée en démarche et tente ainsi de réconcilier paroles et actes.


Lire la déclaration de politique générale

Consulter aussi :

ARCHIVES